• 5 façons d’apprendre l’anglais en s’amusant

    Exactement, incroyable mais vrai : vous pouvez tout à fait vous amuser en même temps que vous apprenez l’anglais. On l’a déjà répété plusieurs fois : apprendre une nouvelle langue ce n’est pas se limiter à s’asseoir à une table avec un livre en face et étudier. Grâce à la technologie et à d’autres causes, vous pouvez vous-même décider comment, quand et où vous voulez étudier.

    Mais si vous ne vous êtes pas encore habitués à cette façon d’apprendre, voici quelques idées qui vous inspireront 😉

    1. Chantez !

    Vous vous êtes sûrement rendu compte qu’il est plus facile d’apprendre une langue en musique qu’avec un livre, non ? Spécialement l’anglais, vu qu’il y a d’innombrables chansons célèbres en anglais, vous n’avez qu’à allumer la radio. Cette méthode a deux avantages principaux : la mélodie fait que vous vous rappeliez facilement des mots. Ça n’a rien à voir avec la technique d’apprendre mot par mot ces listes infinies de vocabulaire.

    En plus, vous évitez les doutes sur la prononciation, puisque les chanteurs eux-mêmes vous la montrent 😉 C’est très simple : cherchez les paroles de votre chanson préférée et s’il y a des mots que vous ne comprenez pas, cherchez la définition dans le dictionnaire. Et après, chantez ! Que ce soit dans la voiture, sous la douche, avec vos copains… les options sont infinies.

    2. Regardez des films !

    Avec le cinéma, vous trouverez ça encore plus facile. Si vous regardez des films en anglais, vous pouvez activer les sous-titres pour avoir une petite aide. Mais essayez aussi sans les mettre, vous verrez que, en s’agissant de contenu audiovisuel, vous pourrez comprendre la plupart du film grâce au contexte et aux expressions des acteurs. Si après vous voyez qu’il y a des expressions qui se répètent et que vous ne comprenez pas et vous aimeriez bien avoir la traduction, notez-les quelque part et cherchez-les plus tard dans un dictionnaire. Mais souvenez-vous que la plupart du temps certaines expressions n’ont pas de traduction exacte, ce qu’il y a de plus important alors c’est de capter le sens et le contexte de son utilisation.

    3. Jouez !

    Si vous êtes de ces personnes qui adorent jouent, faîtes attention à ça. Vous pouvez chercher des jeux (comme par exemple « Activity ») en anglais. Vu que vous devez décrire des mots, vous élargissez votre vocabulaire. Il y a aussi beaucoup d’applications qui vous offrent des jeux en anglais ou qui vous enseignent même la langue de façon amusante comme si vous étiez en train de jouer.

    4. Papotez !

    Une des façons où vous avez l’impression de moins « étudier » c’est grâce aux tandems linguistiques (appelez-les comme ça pour impressionner vos parents ou votre professeur d’anglais). Dit en d’autres mots, il s’agit de se donner rendez-vous avec quelqu’un pour faire un échange linguistique, c’est-à-dire : parler pendant un certain temps la langue maternelle de l’autre personne et ensuite un autre bout de temps la vôtre. Vous pouvez parfaitement le faire dans un bar, à la plage ou au parc. Vous pouvez faire ce que bon vous semble puisqu’il s’agit d’une conversation mondaine et non pas d’un cours privé avec votre professeur.

    5. Voyagez !

    Voyager c’est ce qu’il y a de mieux pour parler et appliquer tout ce que vous avez appris. Si vous voyagez à un pays anglophone vous avez une immersion dans la culture linguistique assurée. Cela veut dire que : vous n’entendrez et parlerez QUE l’anglais depuis le petit matin jusqu’au soir. Au début ça vous épuisera peut-être, mais vous vous habituerez. Petit à petit vous allez vous lâcher et vu que vous serez obligés à parler l’anglais, vous vous rendrez compte finalement de tout ce que vous savez et avez appris en anglais.

  • Apprendre l’anglais en 2017 ? 5 trucs pour organiser votre temps !

    Quelles sont vos résolutions pour l’année 2017 ? Est-ce qu’apprendre l’anglais est sur votre liste ? Ou vous êtes plutôt de ceux qui abandonnent deux semaines après par manque de temps ? Si ce cas est le vôtre, nous voulons vous montrer que vous avez plus de temps que ce que vous pensez, et qu’apprendre l’anglais peut être très facile.

    Vous acceptez le défi ? Essayez nos trucs pour optimiser votre temps et trouvez vous aussi vos #ABAmoments pour apprendre l’anglais.

    1. Profitez de votre routine quotidienne

    Ce n’est pas la peine de réserver beaucoup de temps extra dans votre quotidien, ni sacrifier d’autres activités pour apprendre l’anglais. De nos jours, on n’apprend pas une langue qu’avec un livre, assis à une table pendant de longues heures, mais nous pouvons aussi profiter du e-learning. Le e-learning vous offre la possibilité d’étudier à n’importe quel moment, si vous allez au travail en train, bus ou métro, profitez du voyage et faites quelques exercices sur votre smartphone.

    2. Priorités

    N’ayez pas peur, nous savons bien que le mot « priorités » peut faire trémousser de stress, mais avec quelques petits changements on peut atteindre beaucoup de choses. Par exemple, combien de temps par jour vous passez sur les réseaux sociaux ? Avec tout ce temps, vous pourriez plutôt faire un exercice de votre cours d’anglais ! Ou bien, en allant à l’université, vous écoutez de la musique ? Essayez plutôt d’écouter un podcast en anglais à l’aller et écoutez de la musique au retour !

    3. Le moment parfait

    Si vous êtes plutôt matin ou en revanche vous êtes plus productif pendant la nuit, il faut adapter votre routine. Il ne sert à rien de vous efforcer à étudier le matin si vous êtes encore en mode hibernation, étudiez plutôt les après-midis !

    4. Apprenez de l’année dernière

    C’est vrai qu’il faut apprendre du passé parce que, si nous savons déjà que nous avons fait une erreur, pourquoi la refaire ? C’est pareil pour ce cas, si l’année dernière vous vous êtes déjà dit que vous alliez apprendre l’anglais mais au final vous ne l’avez pas fait par manque de temps, faites-le bien cette fois-ci ! Et souvenez-vous… « qui ne veut rien faire trouve toujours des excuses ! ».

    5. Moins c’est plus

    Vous savez bien que moins c’est plus. Si vous pensez que pour apprendre une langue vous avez besoin d’investir X heures, il est logique que vous pensiez que vous n’avez pas le temps. Bonne nouvelle : ce n’est pas comme ça ! Ce qui est important c’est de passer du temps de façon régulière, comme ça vous avancerez plus que si vous étudiez une fois par semaine pendant 6 heures d’affilée. En plus, en passant du temps de façon fréquente, ce sera moins difficile parce que vous réaliserez qu’il n’en faut pas autant et petit à petit vous vous habituerez.

    Si nous vous avons convaincus, racontez-nous quels sont vos ABAmoments ! 😉

  • Top 5 films pour pratiquer votre anglais de Noël

    Nous vous avons déjà convaincu auparavant qu’apprendre l’anglais avec des films peut être très efficace et beaucoup plus amusant. Mais si vous avez besoin d’un petit rappel, voici cet article sur les meilleurs films pour apprendre l’anglais.

    Nous pouvons même donner une petite touche de Noël ce mois-ci. Et si vous n’êtes pas un gros fan de Noël, faites un petit effort… c’est pour le bien de votre anglais ! 😉 L’avantage de ce genre de films c’est que la plupart du temps ils ne sont pas difficiles à comprendre. Le thème est normalement simple et c’est aussi facile de comprendre le contexte sans connaître tout le vocabulaire anglais. Essayez sans sous-titres !

    1. How the Grinch stole Christmas

    Ce classique de Jim Carrey, où bien vous l’adorez ou bien vous le détestez. Il s’agit de l’histoire du Grinch, une créature maléfique qui a comme plan de détruire les fêtes de Noël du monde entier. Envie de savoir s’il y parvient ? Si vous aussi êtes un peu grinch c’est un film qui pourrait vous plaire. La voix de Jim Carrey est parfois difficile à comprendre (c’est de l’anglais américain) mais si vous regardez le film avec des sous-titres vous ne devriez pas avoir de problèmes.

    2. Miracle On 34th Street

    Do you believe in Santa Claus? (Vous croyez au père Noël ?) Voici la question que vous avez sûrement tous entendu ou que vous avez déjà posé. Ce n’est donc pas surprenant qu’il existe aussi un film qui parle de ce thème si délicat. Il date de 1994 mais c’est un classique de Noël. Ce film est aussi pour débutants parce qu’il n’est pas compliqué de comprendre.

    3. A Charlie Brown Christmas

    Si vous êtes fan de Charlie Brown et Snoopy, peu importe si vous aimez Noël ou pas, vous devez regarder ce film. En plus, il n’est pas très long et il est facile de comprendre. Voyons voir si les Peanuts réussissent à montrer ce que c’est que le vrai esprit de Noël 

    4. Home Alone

    Nous avons sûrement tous vu l’histoire de Kevin, le garçon qui reste tout seul à la maison pendant les fêtes pendant que sa famille part en voyage. Vu que Kevin passe la plupart du temps tout seul et que tout tourne autour de la maison, c’est facile à comprendre ; vous pouvez essayer directement de le regarder sans sous-titres.

    5. National Lampoon’s Christmas Vacation

    Voici LE film de Noël, avec ses 97 minutes le film vous éblouira avec tous les détails de Noël inimaginables. Il s’agit de 97 minutes amusantes remplies de chaos, où le chef de famille, Clark Griswold, prouve que tout n’est pas sous contrôle comme voulu quand il prépare la fête parfaite pour sa famille.

  • Prêt(e)s pour les fêtes de Noël ? Apprenez à faire des biscuits en anglais !

    On ne compte plus les calories en décembre, et surtout pendant les semaines avant Noël ! Alors, pour que vous ne soyez pas être en reste, voici une recette de biscuits… en anglais !

    Cela vous est-il déjà arrivé de vous perdre dans les explications d’une recette que vous vouliez faire, parce qu’elle était en anglais ? Ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal ! Déjà, les mesures ne sont pas indiquées en grammes mais en « cups » (tasses), en « tablespoons » (cuillères à soupe) ou en « teaspoons » (cuillères à café). Un exemple pour vous aider : 1 cup de farine correspond à environ 250 g.

    Voici donc notre classique de Noël, le fameux Gingerbread (pain d’épices). Voyons voir si vous comprenez sans lire la traduction en dessous !

    EN

    Ingredients:

    3 cups all- purpose flour

    1 ½ teaspoons baking powder

    ¾ teaspoon baking soda

    ¼ teaspoon salt

    2 tablespoons ground cinnamon

    1 tablespoon ground ginger

    1 ¾ teaspoon ground cloves

    6 tablespoons unsalted butter

    ¾ cup dark brown sugar

    1 large egg

    ½ cup molasses

    2 teaspoons vanilla

    1 teaspoon finely grated lemon zest (optional)

    Directions:

    You’ll need two bowls. In one bowl whisk together all the dry ingredients (flour, baking powder, baking soda, salt, ginger, cinnamon, cloves). In the other bowl beat the remaining ingredients (butter, sugar, egg, molasses, vanilla, lemon zest) until it’s well blended.

    Now add the dry ingredients and blend it all together until you have a smooth dough. Divide it in half and wrap each half in plastic to rest at room temperature for at least 2 hours.
    Prepare the cookie sheet and preheat the oven to 375°. Roll the dough to ascant 1/4 –inch thick. Now you can choose the form of your cookies and cut them out. Bake only 1 sheet at a time from 7 – 10 minutes.

    Once you remove them from the oven let them cool down before you decorate them with whatever comes up in your mind. Enjoy!

    FR

    Ingrédients :

    750 g de farine

    1 ½ cuillère à café de levure chimique

    ¾ cuillère à café de bicarbonate de soude

    ¼ cuillère à café de sel

    2 cuillères à soupe de cannelle moulue

    1 cuillère à soupe de gingembre moulu

    1 cuillère à café de clous de girofle moulus

    270 g de beurre sans sel

    255 g de sucre brun

    1 gros œuf

    125 g de mélasse

    2 cuillères à café de vanille

    1 cuillère à café de zeste de citron (facultatif)

    Instructions :

    Il vous faut deux récipients. Dans le premier, mélangez tous les ingrédients secs (farine, levure chimique, bicarbonate de soude, sel, gingembre, cannelle, clous de girofle). Dans l’autre récipient, battez les ingrédients restants (beurre, sucre, œuf, mélasse, vanille, zeste de citron) jusqu’à ce que tout soit bien mélangé.

    Ajoutez ensuite les ingrédients secs et battez l’ensemble jusqu’à ce que la pâte soit lisse. Divisez-la en deux, enveloppez les deux parties dans du plastique et laissez reposer à température ambiante pendant deux heures minimum.

    Préparez la plaque pour les biscuits et préchauffez le four à 190 °C. Étalez la pâte jusqu’à ce qu’elle ait environ un demi-centimètre d’épaisseur. À présent, vous pouvez utiliser les moules de votre choix et former les biscuits un à un. Enfournez une seule plaque à la fois pendant 7 à 10 minutes. Retirez les biscuits du four, laissez les refroidir et décorez-les à votre guise.
    Bon appétit !

  • Que veut dire exactement le terme “anglais britannique” ? 5 accents britanniques qui n’ont rien à voir avec l’anglais de la Queen

    Vous aussi vous voulez apprendre l’anglais britannique ? Génial ! Mais sachez que ce ne sera pas exactement l’anglais que vous écoutez de la Reine d’Angleterre dans ses discours ou celui que vous entendez sur la BBC. Cet accent est appelé “Received Pronunciation”, et on pourrait le définir comme un accent britannique standard, que peu de gens parlent en réalité.

    Si vous allez en Angleterre vous verrez que la plupart des gens ont l’accent ou parlent le dialecte de leur zone, qui d’ailleurs sont infinis. L’anglais britannique englobe plus de 37 accents différents et la reine Isabel II a sûrement aussi un petit accent quand elle parle en privé.

    Voici notre sélection, si vous en connaissez plus, ajoutez-les dans la liste ! Afin de vous faire une idée, vous pouvez regarder la vidéo de Sibhan Thompson présentant les différents accents britanniques de manière divertissante.

    1. Yorkshire

    La zone de Yorkshire est située dans le nord de l’Angleterre et ils ont beaucoup de sons qui ne se prononcent pas comme vous les avez appris. Par exemple le “-i” final de nasty devient “-eh” comme nasteh. Même les mots changent, ils utilisent nowt au lieu de nothing (rien) et owt au lieu de anything (n’importe quoi).

    2. Scottish

    Le propre accent écossais varie beaucoup selon la zone ou même selon l’âge et le sexe de la personne. En revanche, il y a des caractéristiques assez communes comme, par exemple, la prononciation du “u” comme si c’était “oo”, comme dans pool (piscine). Ils ont aussi tendance à omettre le “g” en fin de mot; comme par exemple, evening (après-midi) devient “evenin”. Mais ce qu’il y a de plus important quand on parle avec l’accent écossais c’est apprendre à marquer les “r”, comme ils le font en espagnol aussi.

    3. Birmingham (Brummie)

    Le terme Brummie fait référence aussi bien à l’accent comme aux habitants de Birmingham. Ozzy Osbourne est sûrement l’exemple le plus célèbre de brummie. Ils disent que cet accent a une mélodie plus monotone que d’autres et que généralement ils parlent plus doucement. Mais si vous pensez que ça fait de lui un accent plus facile à apprendre, vous vous trompez ! Si au lieu de food (nourriture) vous entendez snape et au lieu de good bye (au revoir) ils vous disent tarabit, vous changerez d’opinion plus vite que prévu.

    4. Liverpool (Scouse)

    Les habitants de Liverpool (et leur accent) sont appelés scouse. C’est un accent assez pointu, et ça pourrait être compliqué pour un étranger de comprendre. Voici un exemple : la lettre “t” en début de mot devient “ts” comme tsree (arbre) ou Tsom (Tom). Et il ne faut pas oublier de mentionner l’aspiration des sons dans les digrammes “ch” ou “ck”. Vous trouverez sur Youtube tout pleins de vidéos avec des exemples.

    5. Newcastle (Geordie)

    L’accent de Newcastle, appelé geordie, c’est un autre exemple qu’il est préférable de ne pas se concentrer seulement sur le britannique standard. Le mot bought (passé simple de buy – acheter) peut facilement être prononcé comme boot (botte). Même la grammaire peut changer. Par exemple us est généralement substitué par we; alors au lieu de Can you wait for us? (Vous pouvez nous attendre ?) ils diraient Can you wait for we?

    Comme vous voyez, l’anglais a de nombreuses versions, plus que ce que nous voyons à vue d’œil, alors il vaut la peine entraÎner un peu ses oreilles avec tous les accents afin de pouvoir nous communiquer plus fluidement. Le cours d’ABA English peut vous aider avec ça : les films et les leçons vidéos nous montrent des anglophones du monde entier !

  • 10 MOTS ANGLAIS QUI NOUS COMPLIQUENT LA VIE

    Même si l’anglais paraît assez facile en comparaison avec d’autres langues, celle-ci a aussi ses hics. Surtout quand il s’agit de la différence entre le spelling (orthographe) et la pronunciation (prononciation) qui peuvent nous compliquer la vie. On prononce des lettres dans des mots où elles n’apparaissent pas et, pareillement à l’envers, en prononçant d’autres lettres, on n’en prononce pas quelques unes qui, elles, se trouvent dans le mot.

    Nous savons bien que pour les élèves qui apprennent la langue anglaise ça peut être assez frustrant, mais ne désespérez pas, il faut juste apprendre les mots par cœur. Nous espérons que ce ne soit pas une mauvaise nouvelle pour vous, nous vous promettons que c’est plus facile que ça en a l’air.

    Pour commencer, voici 10 mots que vous pourrez inclure dans votre liste :

    1. Neighbour = /ˈneɪbə/

    Le mot neighbour (voisin) peut causer des doutes au moment de sa prononciation mais encore plus quand il faut l’écrire. Le trigraphe –ghb qui n’est pas très fréquent dans d’autres langues, peut confondre facilement et surtout parce qu’on ne le prononce pas. Et ne parlons pas des américains qui l’écrivent neighbor…!

    vecinos-en-ingles_1

    2. Choir = /kwaɪə/

    La prononciation de choir (chorale) peut aussi être frustrant parce qu’on le prononce un peu comme “quoiya”, mais il n’y a aucun ‘y’ dans le mot…

    3. Vegetable = /ˈvɛdʒtəbəl/  

    Avec le mot vegetable (légume) nous avons un autre problème : il s’écrit V-E-G-E-T-A-B-L-E, mais on le prononce un peu comme “vegtébol”, c’est à dire que le –get devient un son coupé, le ‘e’ disparaît et on ne prononce que le ‘g’ et le ‘t’.

    verduras-en-ingles_1

    4. Culture = /ˈkʌltʃə/

    Dans le mot culture (culture) nous avons un autre problème assez récurrent : le –u se prononce presque comme un ‘o’, un peu comme “coltur”.

    5. Squirrel = /ˈskwɪrəl/ 

    Même si ce petit animal est mignon comme tout, le squirrel (écureuil), sa prononciation n’est pas du tout facile.

    ardilla-en-ingles_1

    6. Colonel = /ˈkɜːnəl/

    Voici un autre exemple de mots anglais qui s’écrivent d’une façon et la prononciation est autre. Comme vous voyez dans colonel (colonel) il n’y a pas de –r, mais on le prononce quand même comme ça “queronol”.

    7. Height = /haɪt/

    Comme vous voyez, les ‘aes’ qui ne s’écrivent pas mais qui se prononcent également sont assez fréquents en anglais. On écrit height (hauteur) avec –ei, mais il est prononcé “hayt”. Vous avez vu, encore une fois le digramme “gh” n’est pas prononcé.

    8. Jewellery = /ˈdʒuːəlrɪ/ 

    Jewellery (bijoux) c’est un autre cas à apprendre par cœur. Même si on dirait pas, on le prononce plutôt comme ça : juwelrie. Et attention à l’orthographe, en anglais américain c’est jewelry.

    joyas-en-ingles_1

    9. Mischievous = /ˈmɪstʃɪvəs/

    Oui, le mot mischievous (malicieux) peut faire un peu peur au début. Mais si vous commencez vous verrez qu’il n’est pas si compliqué. On le prononce comme ça : mis-chi-vius.

    10. Archaeologists = /ˌɑːkɪˈɒlədʒɪst/ 

    Et nous arrivons au dernier, sûrement le plus compliqué : archaeologist (archéologue). Bon, il faut avouer qu’en français ce n’est pas non plus un mot très facile, mais si ça vous réconforte nous vous rappelons que, à moins que l’archéologie ne soit votre hobby ou profession, ce n’est pas un mot que vous allez utiliser souvent. Alors, commençons à pratiquer !

    arqueologo-en-ingles_1

  • Pourquoi 11.000.000 d’élèves apprennent l’anglais online

    Oui, c’est bien ça, plus de 11.000.000 d’élèves dans le monde utilisent le campus d’ABA English. C’est un nombre assez important, alors il devrait y avoir une bonne raison derrière toutes ces personnes qui utilisent le cours d’anglais online, n’est-ce pas ?

    Si vous avez encore des doutes, jetez un coup d’œil à ces raisons et lisez les commentaires de nos élèves.

    1. Flexibilité

    La flexibilité que vous offre l’étude online est le plus grand avantage. Depuis l’application vous pouvez étudier à n’importe quel moment et profiter ainsi du « temps mort » du quotidien. Ceci vous permettra d’étudier les 7 jours de la semaine, et vous pourrez en plus atteindre votre but d’apprendre régulièrement et sans excuses 😉

    Je trouve votre méthode très active, interactive, ludique et motivante. Je suis ravie. Même mon mari trouve que je commence à m’exprimer avec un accent correct ! Vous êtes FORMIDABLE. Encore merci

    Annie Millet – France

    2. À votre rythme !

    Vous vous souvenez quand votre professeur expliquait la grammaire et tout le monde après devait faire les exercices ? Nous devions tous faire exactement les mêmes, sans tenir compte de nos points forts ou nos points faibles. Dans un cours online, vous avez tout simplement un cours individuel, comme ça vous parcourez votre chemin… à votre rythme ! Et si vous avez des doutes, les ABA Teachers sont présents pour vous aider et vous pourrez les contacter à n’importe quel moment. Et non, ce ne sont pas des machines ;), ce sont des professeurs en chair et en os qui liront vos messages et vous aideront à résoudre vos problèmes.

    Je suis très ravi de cette version 4 de votre cours qui est désormais très conviviale et très facile d’accès surtout pour nos pays d’Afrique qui n’ont pas toujours accès au haut débit internet.

    René Zitsamelé Coddy – Niger

    3. Le livre d’anglais vs l’application

    L’application a des avantages assez clairs : le prix, l’utilité, l’interaction. Tout d’abord, il ne faut pas payer un cours plus un livre, avec votre abonnement vous avez tout en un. En plus, il est sûr que vous ne transporterez pas tous les jours votre livre d’anglais, tandis que votre smartphone oui. Et en plus de ça, la technologie vous offre beaucoup plus qu’un contenu écrit en blanc et noir, vous pouvez regarder des vidéos, écouter la prononciation des anglophones et beaucoup plus !

    Bravo pour les films très concrets. La progression est très construite et motivante. C’est une approche dynamique et motivante, grâce au film et à la leçon, alternant la compréhension, la communication et la grammaire. Les différents accents proposés sont indispensables. Les progrès sont évidents.

    Marie Vinot – France

    4. Tous les niveaux dans une seule appli

    C’est fini ça d’acheter un livre scolaire tous les ans au fur et à mesure qu’on avançait de niveau ! Avec l’application vous avez tous les niveaux en une seule appli qui va de Beginners jusqu’à Business. Cela vous permet de revoir facilement les niveaux précédents si vous avez des doutes.

    Apprendre anglais avec votre plateforme et vos ressources a été très agréable et efficace à la fois. J’ai obtenu de très bons résultats, beaucoup plus que ce que j’imaginais.

    Cosimo Veglio – Italia

    5. Certificat

    Étudier tout seul a ses propres avantages et désavantages. La plus grande raison de se décider pour un cours présentiel c’est le certificat fournit à la fin de l’année. Si vous achetez un livre de façon individuelle, vous n’aurez pas de certificat, mais vous l’aurez avec notre application ! Vous pourrez même l’inclure dans votre LinkedIn et prouver ainsi votre niveau d’anglais atteint.

    Je travaille la langue Anglaise depuis le 1er mars par l’intermédiaire de votre programme . Je dois dire toute ma satisfaction , puisque « beginning » et en quelques semaines , j’arrive ( déjà) à comprendre et à exprimer des idées et informations qui me seront utiles lors de mes déplacements internationaux . Je veux souligner les points forts qui me paraissent fondamentaux : interaction , vocabulaire « de terrain » , approche de « l’américain » , mises en situation … et contrôles . Avis très favorable !

    Yves Giraudon – France

  • Les 6 meilleurs conseils pour apprendre l’anglais

    Maintenant vous penserez : un autre article avec des conseils pour apprendre l’anglais ? On parie que vous pensez que nous ne pouvons pas vous surprendre, et vous avez peut-être raison, mais il est aussi vrai que peut-être que vous n’appliquez toujours pas les conseils et il est temps de rafraîchir cette mémoire.

    1. Surmonter la peur

    Au début il est difficile de parler en une autre langue, les mots vous manquent pour bien vous exprimer, vous n’êtes pas sûr de votre prononciation, etc. ; mais vous devez être bien sûrs que, si vous ne faites pas d’erreurs, vous n’allez jamais améliorer. Vous devez parler et être proactif, alors parlez et faites des erreurs à fin de les corriger !

    2. Petit à petit

    Peut-être que ceci peut vous aider : écrivez chaque nuit avant de dormir 5 nouveaux mots sur un post-it et collez-les, par exemple, sur le miroir de votre salle de bain. Comme ça tous les matins vous les verrez et vous pourrez apprendre 5 nouveaux mots. Après, essayez de faire des phrases avec ces 5 mots et pratiquez-les dans un contexte.

    3. Profitez des réseaux sociaux

    Combien de fois par jour vous rentrez dans les réseaux sociaux ? Commencez à suivre des pages de thèmes et sujets qui vous intéressent, mais en anglais. Ou des pages directement consacrées à l’apprentissage de l’anglais. Ainsi, petit à petit, vous vous habituerez à lire les infos en anglais et vous augmenterez votre vocabulaire.

    4. Objectifs

    Il est vrai que, avec un peu de pression, nous travaillons parfois mieux. Alors, si vous vous fixez des objectifs toutes les semaines, vous serez conscients de votre progression. En plus, c’est une bonne façon de ne pas reporter vos tâches pour le lendemain, étant donné que vous savez que vous devez atteindre votre but en fin de semaine.

    5. Créez l’ambiance

    Non, malheureusement nous ne parlons pas de bougies ni de musique relax. Nous faisons référence à la création de l’ambiance anglaise dans votre quotidien. Plus vite vous ferez face à l’anglais, et plus vite vous serez familiarisés avec cette langue. Vous pouvez commencer par changer la langue de vos dispositifs (smartphone, ordinateur, messagerie, etc.)

    6. Les copains

    La règle d’or : se motiver mutuellement ! Oui, et en plus, si vous avez la possibilité de faire un échange linguistique c’est encore mieux. Nous savons tous qu’au final le plus important quand on apprend une langue c’est : le pratiquer en le parlant !

  • 6 séries britanniques qui vous légueront un accent royal

    Nous vous avons déjà parlé des séries pour pratiquer l’anglais américain, mais bien sûr, tout n’a pas lieu qu’à Hollywood, et l’anglais américain n’est pas le seul qui existe. D’ailleurs, nos amis britanniques habitent beaucoup plus près et, vu que nous avons reçu plusieurs messages qui nous demandaient plus d’informations sur l’accent britannique, les voici ! Nos top 6 séries pour améliorer votre accent et en apprendre un peu plus sur la culture anglaise.

    1. Little Britain

    Little Britain, plus qu’une série c’est un show d’humour dont vous devrez peut être vous habituer. Nous savons bien que l’humour britannique n’est pas fait pour tout le monde, mais nous vous conseillons de leur donner une petite chance. Dans ce show il y a beaucoup de sketches sur le quotidien au Royaume-Uni, vous pourrez donc vous faire à l’idée des personnages et stéréotypes que vous pouvez rencontrer là-bas. Il n’est pas nécessaire de dire qu’il ne faut pas prendre ces sketches trop au sérieux. Pour les débutants, ce sera un peu compliqué de comprendre, mais nous vous conseillons d’essayer avec des sous-titres. En plus, souvenez-vous qu’il n’est pas nécessaire de tout comprendre la première fois, les interventions des personnages vous aideront à comprendre le contexte et petit à petit vous allez vous habituer à leur manière de parler, la vitesse et même aux différents accents. Voici un extrait, mais n’adoptez pas l’attitude de Lauren avec le français si vous voulez apprendre une autre langue, d’accord ? 

    2. The Office

    Comme son nom l’indique, The Office est une série sur le quotidien dans un bureau. Elle a été tournée en style documentaire et les personnages sont les employés et le patron, un de ces personnages que vous ne savez pas trop si aimer ou détester. Ils vivent tous avec le doute si l’entreprise va fermer ou pas et s’ils devront chercher un autre travail. La série originale est britannique, après la version américaine a été tournée mais peu importe la version que vous choisissez parce que vous aimerez les deux. Et même si tout ce que vous verrez dans cette série n’est pas trop « normal », elle vous aidera à apprendre du vocabulaire et des expressions de bureau.

    3. The IT Crowd

    The IT Crowd est une série sur deux jeunes hommes, Roy et Moss, qui travaillent dans le département technique dans le sous-sol d’une grande entreprise. On pourrait dire que Roy et Moss sont deux inadaptés sociaux, mais qui dans le fond, ont un bon cœur et sont deux personnages assez tendres. Leur nouvelle patronne, Jen, est l’opposée à eux, et elle n’a absolument aucune connexion avec le monde de la technologie, alors ils font une bonne équipe. Cette comédie est aussi pour débutants, puisque les personnages parlent très clairement et à une vitesse normale.

    4. Sherlock

    Si vous aimez les histoires de détectives, cette série va vous plaire. Il s’agit de la version moderne du classique Sherlock Holmes, en plus elle vaut la peine non seulement pour l’histoire qui vous accrochera mais aussi pour les images de Londres que vous verrez.

    5. The Crown

    Si vous aussi êtes fan de Royal Family, c’est cette série que vous devez regarder. The Crown raconte l’histoire de la reine Isabelle II, plus britannique impossible ! Même s’il est vrai qu’il s’agit d’une collaboration entre les télévisions américaine et britannique, vous allez quand même comprendre facilement les dialogues puisque les personnages ne parlent pas très vite et emploient en plus un anglais très pur.

    6. Downton Abbey

    La série Downton Abbey est un drame historique et, pareil que Sherlock et The Crown, elle nous transporte quelques années auparavant dans le temps, concrètement à l’époque postérieure au naufrage du Titanic, avant la Première Guerre Mondiale. La série tourne autour d’une famille de la haute bourgeoisie anglaise, les Crawley, qui ont besoin de trouver un nouvel héritier. Comme vous pouvez imaginer, tout au long de l’histoire on retrouve de l’intrigue, de l’amour et des conflits puisque nous pouvons apprécier non seulement la vie de la noblesse mais aussi celle des servants de la maison de Downton Abbey. Cette série vous aidera à améliorer votre anglais avec un vocabulaire assez varié.

  • Vocabulaire indispensable pour le Black Friday et le Cyber Monday

    Le Black Friday approche ! Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas un autre Halloween, mais oui, c’est un évènement qui vient aussi tout droit des États-Unis. C’est avec le « vendredi noir » que commence la campagne de Noël et juste après c’est le Cyber Monday (cyber lundi), qui a été conçu pour les achats d’articles technologiques.

    Tout a commencé pendant les années 60, quand les commerçants écrivaient encore leurs données de facturation à la main ou à la machine, avec de l’encre noir préférablement. L’encre rouge était utilisé pour indiquer les pertes et c’est de là que vient le terme Black Friday, c’était un jour spécial de soldes créé particulièrement dans le but de changer les numéros du rouge au noir. Depuis les États-Unis, cette journée de super soldes s’est étendue petit à petit dans tout le monde, alors cette année aussi (25 novembre concrètement) nous pourrions trouver beaucoup d’offres dans nos boutiques.

    Nous profitons de l’occasion pour apprendre un peu de vocabulaire et des expressions sur le thème. Et le thème c’est le… shopping ! Si ça ne vous emballe pas trop parce que vous n’êtes pas un shopaholic, continuez à lire quand même ! Le vocabulaire vous servira si vous êtes, par exemple, en vacances à l’étranger, parce que même le plus grinch du shopping achète des souvenirs de temps en temps. Allons-y :

    Dîtes-moi ce que vous voulez acheter et je vous dirai ou aller – Boutiques

    – Marchand de fruits : Greengrocer’s

    – Magasin de fleurs : Florist’s / Flower Shop

    – Supermarché : Supermarket

    – Boutique : Shop/Store

    – Centre commercial : Shopping center/ Mall

    – Parfumerie : Perfume shop

    – Pharmacie : Chemist’s (BE)/ Drugstore (AE)

    – Librairie : Bookshop

    – Boulangerie : Bakery

    Frequently Asked Questions

    – Tu veux m’accompagner faire du shopping ?

    Do you want to go shopping with me?

    – Tu sais où est-ce que je peux acheter des bottes d’hiver ?

    Do you know where I can buy winter boots?

    – Vous avez ceux-ci en une taille plus petite ?

    Do you have these in one size smaller?

    – Vous avez ce t-shirt en vert ?

    Do you have this t-shirt in green?

    – Où sont les cabines d’essayage ?

    Where are the changing rooms?

    – Combien ça coûte ?

    How much does it cost?

    – Est-ce que je peux payer par carte bancaire ?

    Can I pay by card?

    – À quelle heure ouvre/ferme la boutique ?

    At what time does the shop open/close?

    – Où est le rayon des électroménagers ?

    Where is the section with household appliances?

    Avec ce vocabulaire vous devriez être bien prêts pour le marathon d’achats qui vous attend bientôt. Prêts, feu, partez !