• Les 6 meilleurs conseils pour apprendre l’anglais

    Maintenant vous penserez : un autre article avec des conseils pour apprendre l’anglais ? On parie que vous pensez que nous ne pouvons pas vous surprendre, et vous avez peut-être raison, mais il est aussi vrai que peut-être que vous n’appliquez toujours pas les conseils et il est temps de rafraîchir cette mémoire.

    1. Surmonter la peur

    Au début il est difficile de parler en une autre langue, les mots vous manquent pour bien vous exprimer, vous n’êtes pas sûr de votre prononciation, etc. ; mais vous devez être bien sûrs que, si vous ne faites pas d’erreurs, vous n’allez jamais améliorer. Vous devez parler et être proactif, alors parlez et faites des erreurs à fin de les corriger !

    2. Petit à petit

    Peut-être que ceci peut vous aider : écrivez chaque nuit avant de dormir 5 nouveaux mots sur un post-it et collez-les, par exemple, sur le miroir de votre salle de bain. Comme ça tous les matins vous les verrez et vous pourrez apprendre 5 nouveaux mots. Après, essayez de faire des phrases avec ces 5 mots et pratiquez-les dans un contexte.

    3. Profitez des réseaux sociaux

    Combien de fois par jour vous rentrez dans les réseaux sociaux ? Commencez à suivre des pages de thèmes et sujets qui vous intéressent, mais en anglais. Ou des pages directement consacrées à l’apprentissage de l’anglais. Ainsi, petit à petit, vous vous habituerez à lire les infos en anglais et vous augmenterez votre vocabulaire.

    4. Objectifs

    Il est vrai que, avec un peu de pression, nous travaillons parfois mieux. Alors, si vous vous fixez des objectifs toutes les semaines, vous serez conscients de votre progression. En plus, c’est une bonne façon de ne pas reporter vos tâches pour le lendemain, étant donné que vous savez que vous devez atteindre votre but en fin de semaine.

    5. Créez l’ambiance

    Non, malheureusement nous ne parlons pas de bougies ni de musique relax. Nous faisons référence à la création de l’ambiance anglaise dans votre quotidien. Plus vite vous ferez face à l’anglais, et plus vite vous serez familiarisés avec cette langue. Vous pouvez commencer par changer la langue de vos dispositifs (smartphone, ordinateur, messagerie, etc.)

    6. Les copains

    La règle d’or : se motiver mutuellement ! Oui, et en plus, si vous avez la possibilité de faire un échange linguistique c’est encore mieux. Nous savons tous qu’au final le plus important quand on apprend une langue c’est : le pratiquer en le parlant !

    BUTTON
  • 5 façons d’apprendre l’anglais en s’amusant

    Exactement, incroyable mais vrai : vous pouvez tout à fait vous amuser en même temps que vous apprenez l’anglais. On l’a déjà répété plusieurs fois : apprendre une nouvelle langue ce n’est pas se limiter à s’asseoir à une table avec un livre en face et étudier. Grâce à la technologie et à d’autres causes, vous pouvez vous-même décider comment, quand et où vous voulez étudier.

    Mais si vous ne vous êtes pas encore habitués à cette façon d’apprendre, voici quelques idées qui vous inspireront 😉

    1. Chantez !

    Vous vous êtes sûrement rendu compte qu’il est plus facile d’apprendre une langue en musique qu’avec un livre, non ? Spécialement l’anglais, vu qu’il y a d’innombrables chansons célèbres en anglais, vous n’avez qu’à allumer la radio. Cette méthode a deux avantages principaux : la mélodie fait que vous vous rappeliez facilement des mots. Ça n’a rien à voir avec la technique d’apprendre mot par mot ces listes infinies de vocabulaire.

    En plus, vous évitez les doutes sur la prononciation, puisque les chanteurs eux-mêmes vous la montrent 😉 C’est très simple : cherchez les paroles de votre chanson préférée et s’il y a des mots que vous ne comprenez pas, cherchez la définition dans le dictionnaire. Et après, chantez ! Que ce soit dans la voiture, sous la douche, avec vos copains… les options sont infinies.

    2. Regardez des films !

    Avec le cinéma, vous trouverez ça encore plus facile. Si vous regardez des films en anglais, vous pouvez activer les sous-titres pour avoir une petite aide. Mais essayez aussi sans les mettre, vous verrez que, en s’agissant de contenu audiovisuel, vous pourrez comprendre la plupart du film grâce au contexte et aux expressions des acteurs. Si après vous voyez qu’il y a des expressions qui se répètent et que vous ne comprenez pas et vous aimeriez bien avoir la traduction, notez-les quelque part et cherchez-les plus tard dans un dictionnaire. Mais souvenez-vous que la plupart du temps certaines expressions n’ont pas de traduction exacte, ce qu’il y a de plus important alors c’est de capter le sens et le contexte de son utilisation.

    3. Jouez !

    Si vous êtes de ces personnes qui adorent jouent, faîtes attention à ça. Vous pouvez chercher des jeux (comme par exemple « Activity ») en anglais. Vu que vous devez décrire des mots, vous élargissez votre vocabulaire. Il y a aussi beaucoup d’applications qui vous offrent des jeux en anglais ou qui vous enseignent même la langue de façon amusante comme si vous étiez en train de jouer.

    4. Papotez !

    Une des façons où vous avez l’impression de moins « étudier » c’est grâce aux tandems linguistiques (appelez-les comme ça pour impressionner vos parents ou votre professeur d’anglais). Dit en d’autres mots, il s’agit de se donner rendez-vous avec quelqu’un pour faire un échange linguistique, c’est-à-dire : parler pendant un certain temps la langue maternelle de l’autre personne et ensuite un autre bout de temps la vôtre. Vous pouvez parfaitement le faire dans un bar, à la plage ou au parc. Vous pouvez faire ce que bon vous semble puisqu’il s’agit d’une conversation mondaine et non pas d’un cours privé avec votre professeur.

    5. Voyagez !

    Voyager c’est ce qu’il y a de mieux pour parler et appliquer tout ce que vous avez appris. Si vous voyagez à un pays anglophone vous avez une immersion dans la culture linguistique assurée. Cela veut dire que : vous n’entendrez et parlerez QUE l’anglais depuis le petit matin jusqu’au soir. Au début ça vous épuisera peut-être, mais vous vous habituerez. Petit à petit vous allez vous lâcher et vu que vous serez obligés à parler l’anglais, vous vous rendrez compte finalement de tout ce que vous savez et avez appris en anglais.

    BUTTON
  • Que veut dire exactement le terme “anglais britannique” ? 5 accents britanniques qui n’ont rien à voir avec l’anglais de la Queen

    Vous aussi vous voulez apprendre l’anglais britannique ? Génial ! Mais sachez que ce ne sera pas exactement l’anglais que vous écoutez de la Reine d’Angleterre dans ses discours ou celui que vous entendez sur la BBC. Cet accent est appelé “Received Pronunciation”, et on pourrait le définir comme un accent britannique standard, que peu de gens parlent en réalité.

    Si vous allez en Angleterre vous verrez que la plupart des gens ont l’accent ou parlent le dialecte de leur zone, qui d’ailleurs sont infinis. L’anglais britannique englobe plus de 37 accents différents et la reine Isabel II a sûrement aussi un petit accent quand elle parle en privé.

    Voici notre sélection, si vous en connaissez plus, ajoutez-les dans la liste ! Afin de vous faire une idée, vous pouvez regarder la vidéo de Sibhan Thompson présentant les différents accents britanniques de manière divertissante.

    1. Yorkshire

    La zone de Yorkshire est située dans le nord de l’Angleterre et ils ont beaucoup de sons qui ne se prononcent pas comme vous les avez appris. Par exemple le “-i” final de nasty devient “-eh” comme nasteh. Même les mots changent, ils utilisent nowt au lieu de nothing (rien) et owt au lieu de anything (n’importe quoi).

    2. Scottish

    Le propre accent écossais varie beaucoup selon la zone ou même selon l’âge et le sexe de la personne. En revanche, il y a des caractéristiques assez communes comme, par exemple, la prononciation du “u” comme si c’était “oo”, comme dans pool (piscine). Ils ont aussi tendance à omettre le “g” en fin de mot; comme par exemple, evening (après-midi) devient “evenin”. Mais ce qu’il y a de plus important quand on parle avec l’accent écossais c’est apprendre à marquer les “r”, comme ils le font en espagnol aussi.

    3. Birmingham (Brummie)

    Le terme Brummie fait référence aussi bien à l’accent comme aux habitants de Birmingham. Ozzy Osbourne est sûrement l’exemple le plus célèbre de brummie. Ils disent que cet accent a une mélodie plus monotone que d’autres et que généralement ils parlent plus doucement. Mais si vous pensez que ça fait de lui un accent plus facile à apprendre, vous vous trompez ! Si au lieu de food (nourriture) vous entendez snape et au lieu de good bye (au revoir) ils vous disent tarabit, vous changerez d’opinion plus vite que prévu.

    4. Liverpool (Scouse)

    Les habitants de Liverpool (et leur accent) sont appelés scouse. C’est un accent assez pointu, et ça pourrait être compliqué pour un étranger de comprendre. Voici un exemple : la lettre “t” en début de mot devient “ts” comme tsree (arbre) ou Tsom (Tom). Et il ne faut pas oublier de mentionner l’aspiration des sons dans les digrammes “ch” ou “ck”. Vous trouverez sur Youtube tout pleins de vidéos avec des exemples.

    5. Newcastle (Geordie)

    L’accent de Newcastle, appelé geordie, c’est un autre exemple qu’il est préférable de ne pas se concentrer seulement sur le britannique standard. Le mot bought (passé simple de buy – acheter) peut facilement être prononcé comme boot (botte). Même la grammaire peut changer. Par exemple us est généralement substitué par we; alors au lieu de Can you wait for us? (Vous pouvez nous attendre ?) ils diraient Can you wait for we?

    Comme vous voyez, l’anglais a de nombreuses versions, plus que ce que nous voyons à vue d’œil, alors il vaut la peine entraÎner un peu ses oreilles avec tous les accents afin de pouvoir nous communiquer plus fluidement. Le cours d’ABA English peut vous aider avec ça : les films et les leçons vidéos nous montrent des anglophones du monde entier !

    BUTTON
  • 10 MOTS ANGLAIS QUI NOUS COMPLIQUENT LA VIE

    Même si l’anglais paraît assez facile en comparaison avec d’autres langues, celle-ci a aussi ses hics. Surtout quand il s’agit de la différence entre le spelling (orthographe) et la pronunciation (prononciation) qui peuvent nous compliquer la vie. On prononce des lettres dans des mots où elles n’apparaissent pas et, pareillement à l’envers, en prononçant d’autres lettres, on n’en prononce pas quelques unes qui, elles, se trouvent dans le mot.

    Nous savons bien que pour les élèves qui apprennent la langue anglaise ça peut être assez frustrant, mais ne désespérez pas, il faut juste apprendre les mots par cœur. Nous espérons que ce ne soit pas une mauvaise nouvelle pour vous, nous vous promettons que c’est plus facile que ça en a l’air.

    Pour commencer, voici 10 mots que vous pourrez inclure dans votre liste :

    1. Neighbour = /ˈneɪbə/

    Le mot neighbour (voisin) peut causer des doutes au moment de sa prononciation mais encore plus quand il faut l’écrire. Le trigraphe –ghb qui n’est pas très fréquent dans d’autres langues, peut confondre facilement et surtout parce qu’on ne le prononce pas. Et ne parlons pas des américains qui l’écrivent neighbor…!

    vecinos-en-ingles_1

    2. Choir = /kwaɪə/

    La prononciation de choir (chorale) peut aussi être frustrant parce qu’on le prononce un peu comme “quoiya”, mais il n’y a aucun ‘y’ dans le mot…

    3. Vegetable = /ˈvɛdʒtəbəl/  

    Avec le mot vegetable (légume) nous avons un autre problème : il s’écrit V-E-G-E-T-A-B-L-E, mais on le prononce un peu comme “vegtébol”, c’est à dire que le –get devient un son coupé, le ‘e’ disparaît et on ne prononce que le ‘g’ et le ‘t’.

    verduras-en-ingles_1

    4. Culture = /ˈkʌltʃə/

    Dans le mot culture (culture) nous avons un autre problème assez récurrent : le –u se prononce presque comme un ‘o’, un peu comme “coltur”.

    5. Squirrel = /ˈskwɪrəl/ 

    Même si ce petit animal est mignon comme tout, le squirrel (écureuil), sa prononciation n’est pas du tout facile.

    ardilla-en-ingles_1

    6. Colonel = /ˈkɜːnəl/

    Voici un autre exemple de mots anglais qui s’écrivent d’une façon et la prononciation est autre. Comme vous voyez dans colonel (colonel) il n’y a pas de –r, mais on le prononce quand même comme ça “queronol”.

    7. Height = /haɪt/

    Comme vous voyez, les ‘aes’ qui ne s’écrivent pas mais qui se prononcent également sont assez fréquents en anglais. On écrit height (hauteur) avec –ei, mais il est prononcé “hayt”. Vous avez vu, encore une fois le digramme “gh” n’est pas prononcé.

    8. Jewellery = /ˈdʒuːəlrɪ/ 

    Jewellery (bijoux) c’est un autre cas à apprendre par cœur. Même si on dirait pas, on le prononce plutôt comme ça : juwelrie. Et attention à l’orthographe, en anglais américain c’est jewelry.

    joyas-en-ingles_1

    9. Mischievous = /ˈmɪstʃɪvəs/

    Oui, le mot mischievous (malicieux) peut faire un peu peur au début. Mais si vous commencez vous verrez qu’il n’est pas si compliqué. On le prononce comme ça : mis-chi-vius.

    10. Archaeologists = /ˌɑːkɪˈɒlədʒɪst/ 

    Et nous arrivons au dernier, sûrement le plus compliqué : archaeologist (archéologue). Bon, il faut avouer qu’en français ce n’est pas non plus un mot très facile, mais si ça vous réconforte nous vous rappelons que, à moins que l’archéologie ne soit votre hobby ou profession, ce n’est pas un mot que vous allez utiliser souvent. Alors, commençons à pratiquer !

    arqueologo-en-ingles_1

    BUTTON
  • Pourquoi 11.000.000 d’élèves apprennent l’anglais online

    Oui, c’est bien ça, plus de 11.000.000 d’élèves dans le monde utilisent le campus d’ABA English. C’est un nombre assez important, alors il devrait y avoir une bonne raison derrière toutes ces personnes qui utilisent le cours d’anglais online, n’est-ce pas ?

    Si vous avez encore des doutes, jetez un coup d’œil à ces raisons et lisez les commentaires de nos élèves.

    1. Flexibilité

    La flexibilité que vous offre l’étude online est le plus grand avantage. Depuis l’application vous pouvez étudier à n’importe quel moment et profiter ainsi du « temps mort » du quotidien. Ceci vous permettra d’étudier les 7 jours de la semaine, et vous pourrez en plus atteindre votre but d’apprendre régulièrement et sans excuses 😉

    Je trouve votre méthode très active, interactive, ludique et motivante. Je suis ravie. Même mon mari trouve que je commence à m’exprimer avec un accent correct ! Vous êtes FORMIDABLE. Encore merci

    Annie Millet – France

    2. À votre rythme !

    Vous vous souvenez quand votre professeur expliquait la grammaire et tout le monde après devait faire les exercices ? Nous devions tous faire exactement les mêmes, sans tenir compte de nos points forts ou nos points faibles. Dans un cours online, vous avez tout simplement un cours individuel, comme ça vous parcourez votre chemin… à votre rythme ! Et si vous avez des doutes, les ABA Teachers sont présents pour vous aider et vous pourrez les contacter à n’importe quel moment. Et non, ce ne sont pas des machines ;), ce sont des professeurs en chair et en os qui liront vos messages et vous aideront à résoudre vos problèmes.

    Je suis très ravi de cette version 4 de votre cours qui est désormais très conviviale et très facile d’accès surtout pour nos pays d’Afrique qui n’ont pas toujours accès au haut débit internet.

    René Zitsamelé Coddy – Niger

    3. Le livre d’anglais vs l’application

    L’application a des avantages assez clairs : le prix, l’utilité, l’interaction. Tout d’abord, il ne faut pas payer un cours plus un livre, avec votre abonnement vous avez tout en un. En plus, il est sûr que vous ne transporterez pas tous les jours votre livre d’anglais, tandis que votre smartphone oui. Et en plus de ça, la technologie vous offre beaucoup plus qu’un contenu écrit en blanc et noir, vous pouvez regarder des vidéos, écouter la prononciation des anglophones et beaucoup plus !

    Bravo pour les films très concrets. La progression est très construite et motivante. C’est une approche dynamique et motivante, grâce au film et à la leçon, alternant la compréhension, la communication et la grammaire. Les différents accents proposés sont indispensables. Les progrès sont évidents.

    Marie Vinot – France

    4. Tous les niveaux dans une seule appli

    C’est fini ça d’acheter un livre scolaire tous les ans au fur et à mesure qu’on avançait de niveau ! Avec l’application vous avez tous les niveaux en une seule appli qui va de Beginners jusqu’à Business. Cela vous permet de revoir facilement les niveaux précédents si vous avez des doutes.

    Apprendre anglais avec votre plateforme et vos ressources a été très agréable et efficace à la fois. J’ai obtenu de très bons résultats, beaucoup plus que ce que j’imaginais.

    Cosimo Veglio – Italia

    5. Certificat

    Étudier tout seul a ses propres avantages et désavantages. La plus grande raison de se décider pour un cours présentiel c’est le certificat fournit à la fin de l’année. Si vous achetez un livre de façon individuelle, vous n’aurez pas de certificat, mais vous l’aurez avec notre application ! Vous pourrez même l’inclure dans votre LinkedIn et prouver ainsi votre niveau d’anglais atteint.

    Je travaille la langue Anglaise depuis le 1er mars par l’intermédiaire de votre programme . Je dois dire toute ma satisfaction , puisque « beginning » et en quelques semaines , j’arrive ( déjà) à comprendre et à exprimer des idées et informations qui me seront utiles lors de mes déplacements internationaux . Je veux souligner les points forts qui me paraissent fondamentaux : interaction , vocabulaire « de terrain » , approche de « l’américain » , mises en situation … et contrôles . Avis très favorable !

    Yves Giraudon – France

    BUTTON
  • 6 séries britanniques qui vous légueront un accent royal

    Nous vous avons déjà parlé des séries pour pratiquer l’anglais américain, mais bien sûr, tout n’a pas lieu qu’à Hollywood, et l’anglais américain n’est pas le seul qui existe. D’ailleurs, nos amis britanniques habitent beaucoup plus près et, vu que nous avons reçu plusieurs messages qui nous demandaient plus d’informations sur l’accent britannique, les voici ! Nos top 6 séries pour améliorer votre accent et en apprendre un peu plus sur la culture anglaise.

    1. Little Britain

    Little Britain, plus qu’une série c’est un show d’humour dont vous devrez peut être vous habituer. Nous savons bien que l’humour britannique n’est pas fait pour tout le monde, mais nous vous conseillons de leur donner une petite chance. Dans ce show il y a beaucoup de sketches sur le quotidien au Royaume-Uni, vous pourrez donc vous faire à l’idée des personnages et stéréotypes que vous pouvez rencontrer là-bas. Il n’est pas nécessaire de dire qu’il ne faut pas prendre ces sketches trop au sérieux. Pour les débutants, ce sera un peu compliqué de comprendre, mais nous vous conseillons d’essayer avec des sous-titres. En plus, souvenez-vous qu’il n’est pas nécessaire de tout comprendre la première fois, les interventions des personnages vous aideront à comprendre le contexte et petit à petit vous allez vous habituer à leur manière de parler, la vitesse et même aux différents accents. Voici un extrait, mais n’adoptez pas l’attitude de Lauren avec le français si vous voulez apprendre une autre langue, d’accord ? 

    2. The Office

    Comme son nom l’indique, The Office est une série sur le quotidien dans un bureau. Elle a été tournée en style documentaire et les personnages sont les employés et le patron, un de ces personnages que vous ne savez pas trop si aimer ou détester. Ils vivent tous avec le doute si l’entreprise va fermer ou pas et s’ils devront chercher un autre travail. La série originale est britannique, après la version américaine a été tournée mais peu importe la version que vous choisissez parce que vous aimerez les deux. Et même si tout ce que vous verrez dans cette série n’est pas trop « normal », elle vous aidera à apprendre du vocabulaire et des expressions de bureau.

    3. The IT Crowd

    The IT Crowd est une série sur deux jeunes hommes, Roy et Moss, qui travaillent dans le département technique dans le sous-sol d’une grande entreprise. On pourrait dire que Roy et Moss sont deux inadaptés sociaux, mais qui dans le fond, ont un bon cœur et sont deux personnages assez tendres. Leur nouvelle patronne, Jen, est l’opposée à eux, et elle n’a absolument aucune connexion avec le monde de la technologie, alors ils font une bonne équipe. Cette comédie est aussi pour débutants, puisque les personnages parlent très clairement et à une vitesse normale.

    4. Sherlock

    Si vous aimez les histoires de détectives, cette série va vous plaire. Il s’agit de la version moderne du classique Sherlock Holmes, en plus elle vaut la peine non seulement pour l’histoire qui vous accrochera mais aussi pour les images de Londres que vous verrez.

    5. The Crown

    Si vous aussi êtes fan de Royal Family, c’est cette série que vous devez regarder. The Crown raconte l’histoire de la reine Isabelle II, plus britannique impossible ! Même s’il est vrai qu’il s’agit d’une collaboration entre les télévisions américaine et britannique, vous allez quand même comprendre facilement les dialogues puisque les personnages ne parlent pas très vite et emploient en plus un anglais très pur.

    6. Downton Abbey

    La série Downton Abbey est un drame historique et, pareil que Sherlock et The Crown, elle nous transporte quelques années auparavant dans le temps, concrètement à l’époque postérieure au naufrage du Titanic, avant la Première Guerre Mondiale. La série tourne autour d’une famille de la haute bourgeoisie anglaise, les Crawley, qui ont besoin de trouver un nouvel héritier. Comme vous pouvez imaginer, tout au long de l’histoire on retrouve de l’intrigue, de l’amour et des conflits puisque nous pouvons apprécier non seulement la vie de la noblesse mais aussi celle des servants de la maison de Downton Abbey. Cette série vous aidera à améliorer votre anglais avec un vocabulaire assez varié.

    BUTTON
  • 6 erreurs grammaticales en anglais que nous devons éviter

    Est-ce que vous vous souvenez des leçons interminables de grammaire à l’école ? Vous ne les aimiez pas ? Nous non plus, en revanche, avoir une base en grammaire pour parler l’anglais, ou n’importe quelle autre langue, c’est essentiel pour pouvoir communiquer. Surtout parce qu’il y a toujours des petites erreurs que nous faisons sans arrêt et la plupart du temps c’est dû au mauvais apprentissage depuis le début.

    Nous savons que c’est compliqué de changer de mentalité, mais cela vaudrait la peine parce qu’une fois que vous avez intériorisé la structure, vous ne referez plus la même erreur. Pour vous aider, voici un petit résumé de 6 erreurs assez fréquentes :

    1. Fewer vs. Less

    On emploie les deux pour exprimer qu’il y a quelque chose en moins. Mais en anglais on fait la différence, entre quelque chose de nombrable ou dénombrable. Par exemple :

    There are fewer cars than yesterday. (Il y a moins de voitures qu’hier).

    There is less water in the lake than last year. (Il y a moins d’eau dans le lac que l’année dernière).

    2. Good vs. Well

    Les deux mots ont des catégories grammaticales différentes, il faut tout simplement apprendre bien quel est quoi. Well est un adverbe, c’est à dire qu’il décrit une action, et good est un adjectif qui décrit une chose, objet ou personne.

    You speak English very well. (Vous parlez très bien l’anglais).

    You speak very good English. (Votre anglais est très bon/ Vous parlez très bien l’anglais)

    3. It’s vs. Its

    Oui, l’apostrophe peut faire de grandes différences. It’s est l’abréviation de It is (c’est) et its (son/sa/ses) est le adjectif possessif qui indique possession.

    It’s a great opportunity to learn English. (C’est une grande opportunité pour apprendre l’anglais)

    The dog is looking for its toy. (Le chien est en train de chercher son jouet)

    4. You’re vs. Your

    Si vous avez compris l’exemple du point 3, celui-ci ne sera pas difficile à comprendre non plus. C’est la même explication, you’re est l’abréviation de you are (tu es/vous êtes) et your (ton/tes/vos) est le pronom possessif.

    You’re a good person. (Tu es une bonne personne)

    Your shoes are untied. (Tes chaussures sont délacées)

    5. In, on ou at ?

    Les prépositions de temps, un autre thème un peu compliqué. Avec ces mots si courts c’est facile de se tromper, alors, comme d’habitude, il faut bien les apprendre. On emploie in pour parler des mois, on pour parler des jours et at pour des dates concrètes.

    In August I’m going to be on holiday. (En Août je serai en vacances)

    On Monday it will snow. (Le lundi il va neiger)

    At Christmas I’m going to see my family. (À Noël je vais voir ma famille)

    6. Pluriels irréguliers

    Non, nous n’allons pas le répéter, mais vous pouvez imaginer ce qui arrive avec les pluriels irréguliers : ils n’ont pas de règle fixe de formation (c’est pour ça qu’on les appelle irréguliers), et il faut bien faire attention. Tous les pluriels ne se forment pas en ajoutant un -s final. Voici des exemples :

    Woman (Femme) -> Women

    Man (Homme) -> Men

    Person (Personne) -> People

    Mouse (Souris) -> Mice

    Foot (Pied) -> Feet

    Fish (Poisson) -> Fish

    Sheep (Mouton) -> Sheep

    Nous pourrions sûrement continuer avec la liste jusqu’à l’infini mais l’objectif n’est pas de vous effrayer. Si vous vous concentrez un peu à chaque fois, ce ne sera pas si compliqué, vous sentirez comment vous progressez et vous verrez que parler grammaticalement correct n’est pas si compliqué comme ça en a l’air 😉

    BUTTON
  • Vous ne l’avez pas bien fait? Commandez correctement votre plat préféré – en anglais !

    Imaginez cette situation : vous êtes en vacances, vous allez au restaurant et bien sûr… la carte est en anglais alors vous commandez en pensant que c’est quelque chose mais, surprise, on vous emmène un autre plat ! Ça nous est arrivé presque à tous et c’est tout simplement parce que nous avons mal compris la carte (et ce n’est pas très compliqué, il n’y a pas autant de mots). Mais parfois dans les cours d’anglais on ne nous enseigne pas ces petites choses importantes comme commander à manger ou lire une carte au restaurant. Oui, c’est super d’analyser Shakespeare, c’est clair, mais si vous mourez de faim Shakespeare ne vas pas trop vous aider.

    Avec ce guide vous allez survivre chaque étape : dès que vous rentrez au restaurant jusqu’à la phase du dessert et vous en sortirez très satisfait, on vous le promet ! 😉

    1. Demander une table

    Si vous savez déjà qu’il faut réserver en avance pour avoir une table, faites-le. Sinon, vous pouvez essayer de rentrer directement. Normalement vous attendez à ce que l’on vous emmène à une
    table. Vous pourriez commencer comme ça par exemple :

    Bonjour/Bonsoir, j’aimerais réserver une table pour x personnes s’il vous plaît = Hi, I would like to make a reservation for x people, please.

    À quelle heure ? À xx:xx h = What time? At xx:xx am/pm

    Bonjour/Bonsoir, auriez-vous une table pour x ? = Hi, do you have a table for xx?

    Excusez-nous mais pour l’instant nous n’avons aucune table de libre, il faudrait attendre 20 minutes = I’m sorry at the moment we don’t have anything free, you’d have to wait for about 20 minutes.

    2. La carte

    Ça y est, on est assis, maintenant passons à l’étape la plus importante : la carte. Normalement elle est divisée en quatre, les entrées – starters, le plat principal – main, les desserts –
    desserts et les boissons – drinks. Et voici des phrases qui vous aideront à commander correctement :

    Je prendrai…. = I’ll have the…

    Pour moi ce sera… s’il vous plaît = For me the….please

    Que me conseillez-vous ? = What do you recommend?

    Je ne mange pas de viande, avez-vous une carte végétarienne ? = I don’t eat meat, do you have a vegetarian menu?

    3. Les ingrédients

    Pour des plats très exotiques et spéciaux, il vaudrait mieux prendre un dictionnaire avec soi pour éviter des surprises. Mais nous vous aidons un petit peu avec quelques ingrédients basiques :

    Champignons = Mushrooms

    Oignon = Onion

    Salade = Lettuce

    Porc = Pork

    Tomate = Tomato

    Jambon = Ham

    Fromage = Cheese

    Haricots = Beans

    Poulet = Chicken

    Piquant = Spicy

    Concombre = Cucumber

    Œuf = Egg

    Par exemple, si vous n’aimez pas la tomate dans la salade, vous pourriez la commander de cette façon :

    Est-ce que je pourrais avoir la salade sans tomates ? = Could you bring me the salad without tomato?

    4. Qu’est-ce qu’il manque ?

    Si vous avez devant vous le plat correct, bien joué. Mais bien sûr peut être qu’il manque un peu de sel, ou que vous avez soif ou que vous voulez un dessert. Et ensuite il faut payer, bien sûr.

    Excusez-moi ! = Excuse me! (Pour appeler le serveur)

    Pourrions-nous avoir un peu plus de pain, s’il vous plaît ? = Could you bring us some more bread please?

    Voulez-vous un dessert ? = Would you like some dessert?

    Est-ce que nous pourrions avoir l’addition, s’il vous plait ? = Could you bring us the bill please?

    Est-ce qu’on peut payer par carte bancaire ? = Is it possible to pay by card?

    Avec ce guide rapide, nous espérons que vous serez bien préparés pour votre prochain repas… en anglais ! Si vous avez d’autres phrases pratiques, partagez-les dans le cadre de commentaires ci-dessous !

    BUTTON
  • Comment écrire un courrier électronique en anglais : 5 éléments à prendre en compte

    Est-ce que vous connaissez le symptôme de la « page en blanc » ? Sûrement, c’est quelque chose qui arrive même quand on doit écrire un simple e-mail. Nous parlons de ce fameux blocage quand vous défiez une page en blanc, que ce soit en version numérique ou papier, où le premier mot pour démarrer est toujours le plus difficile. Même en sachant que l’on peut l’effacer avec un simple clic, mais imaginez quand les courriers n’étaient qu’en version papier ! Quand on se trompait, la première fois c’était facile d’arranger l’erreur, la deuxième fois ça devenait un peu plus compliqué et la troisième vous deviez songer à tout recommencer sur une autre feuille. Heureusement que nous n’avons plus ce problème maintenant !

    Mais bien sûr de nos jours nous avons une autre difficulté : maintenant tout est connecté à niveau global et on communique de plus en plus en anglais. Si vous devez vous exprimer en une langue qui n’est pas la vôtre, c’est encore plus compliqué de commencer à écrire, et malheureusement dans le monde professionnel il est très important d’écrire correctement.
    C’est pourquoi aujourd’hui nous voulons vous aider en vous présentant la structure basique que devrait suivre un courrier électronique en anglais. En plus, on a inclus quelques phrases courantes qui vous aideront beaucoup 😉

    1. Let’s get started!

    Nous commençons avec un conseil très simple mais efficace. Changez la langue de configuration de votre compte courriel en anglais, de cette façon en une petite semaine vous connaîtrez tous les termes basiques en anglais. Et en plus, ça vous aidera à changer d’attitude, vous verrez que ça vous aidera à commencer à écrire en anglais. Si vous continuez à voir sur l’écran des mots en votre langue c’est que vous continuez à penser en français ou que vous traduisez phrase par phrase, c’est une des premières habitudes à laisser de côté. Commençons avec le vocabulaire basique:

    Recipient = Destinataire

    Subject = Sujet

    Attachment = Pièce jointe

    Signature = Signature

    Sent = Envoyés (fait référence à la boîte email des messages envoyés, c’est aussi le passé simple et le participe du verbe “to send”)

    Received = Reçus (fait référence à la boîte email des messages reçus, c’est aussi le passé simple et le participe du verbe “to receive ”)

    Draft = Brouillon

    Forward = Transférer

    2. Le célebre premier mot

    La façon dont vous commencerez votre e-mail dépendra du niveau de formalisme. En anglais nous avons cette chance de ne pas différencier “tu” de “vous”, avec un simple “you” tout le monde est inclus et tout le monde est content. En revanche, tout dépendra du pays, de la culture, des situations ou bien encore même de la relation que vous ayez avec le destinataire, il sera mieux de vous adresser à cette personne par son nom. Si vous ne connaissez pas le prénom de la personne à qui vous écrivez, utilisez “To whom it may concern” (« à qui de droit » ou encore « Madame, Monsieur »). Après cette salutation, continuez avec une petite introduction et en dépendant de la situation, présentez-vous. Voici des exemples :

    Hi xxx, how are you? I hope everything is alright. I’m xxx, we met in xxx = Bonjour xxx, comment ça va ? J’espère que tout va bien. Je m’appelle xxx, on s’est connus à xxx

    Dear Mr xxx, I hope this e-mail finds you well = Cher Monsieur xxx, j’espère que tout va bien.

    Hi xxx, how are you? I’m xxx I work for = Bonjour xxx, ça va ? Je m’appelle xxx, je travaille à

    3. Pourquoi écrivez-vous l’e-mail ?

    Les courriers électroniques sont normalement plus courts qu’une lettre, par exemple, et dû à tous les e-mails que l’on reçoit chaque jour, il vaudrait mieux que le vôtre soit direct et concis. Donc, après avoir salué, vous pouvez aller tout droit au but, voici quelques phrases d’introduction avec lesquelles vous pourrez continuer :

    I’m writing you in order to discuss… = Je vous écris/t’écris pour parler de…

    I just wanted to let you know… = Je voulais tout simplement vous dire que…

    I would like to update you on… = Je voudrais vous informer que…

    4. Comment répondre

    Quand c’est vous qui recevez un e-mail, vous commencez différemment. Ce sera plus facile parce que vous pouvez prendre comme référence le style de l’autre personne et reprendre le sujet. Les
    phrases qui suivent pourraient vous servir dans ce cas :

    Hi xxxx, I’m sorry for the delay…= Bonjour xxxx, désolé pour le retard…

    Hi xxxx, thanks for your message…= Bonjour xxxx, merci de votre courrier…

    Hi xxxx, it’s good to hear from you…= Bonjour xxxx, ça me fait plaisir d’avoir de tes nouvelles…

    5. Time to say goodbye

    Quant à la formule de fin d’e-mail correcte, il y a de nombreux points de vue. En commençant par la personne avec qui vous parlez, le ton sera plus ou moins soutenu. Il y a même des personnes qui disent qu’il est préférable de ne pas y mettre fin. Il y en a qui défendent que, étant donné que nous communiquons de plus en plus sur des réseaux sociaux plus directs comme Skype ou tchat par exemple, on crée un flux de communication et la phrase de clôture à la fin d’un e-mail pourrait être interprétée comme un point final à cet échange de messages. Quoi qu’il en soit, pour que vous soyez préparés dans n’importe quelle situation, voici quelques exemples :

    Kind regards = Bien cordialement

    I’m looking forward to hearing from you = J’attends votre réponse

    Bests/Thanks = Bien à vous/Merci

    Cheers = Merci (langage non-soutenu)

    Have a good day/week-end = Passez une bonne journée/weekend

    Allez, racontez-nous si vous avez plus de phrases utiles pour écrire un courrier électronique en anglais !

    BUTTON
  • Halloween : vous devez maintenant connaître plus que jamais ces 19 mots!

    Halloween approche, est-ce que vous avez préparé la lampe-citrouille pour votre jardin et les bonbons pour les petits vampires et sorcières qui passeront de porte en porte la nuit du 31 octobre ? Bon, du moins c’est ce que l’on voit dans les films américains mais ces dernières années cette fête fantasmatique a été de plus en plus présente chez nous. Pour les petits il y a des déguisements et des bonbons et ils ne sont pas obligés de se coucher tôt cette nuit-là. Et pour les adultes, oui, nous avons aussi des déguisements et en plus beaucoup de soirées et de bars avec des “Halloween Specials”.

    Mais est-ce que vous savez exactement d’où vient cette célèbre fête ? Elle n’est pas née de l’autre côté de l’océan, mais bien plus près de nous. Les celtes célébraient la fin de l’été et le début de l’époque la plus noire et froide de l’année vers la fin octobre. La nuit du 31 octobre au 1er novembre était considérée comme le moment où la frontière entre la mort et la vie s’ouvrait. Cela voulait dire que les esprits des morts pouvaient rentrer dans le monde des vivants. Et c’est de là que vient la tradition de se déguiser, les feux de camps et la nourriture que l’on laisse dehors pour que les fantômes ne rentrent pas dans les maisons. Les celtes appelaient cette célébration “Samhain”. Comme nous le savons bien, au fil du temps ce nom a changé en passant par plusieurs cultures et au final les immigrants anglais et irlandais ont ramené cette coutume des États-Unis au cours de la seconde moitié du XIXème siècle. À partir de là, cette fête s’est convertie en un évènement social pour toute la famille et maintenant les enfants sont les fantômes que nous devons satisfaire avec des bonbons quand ils chantent “Trick or Treat” sur nos paliers.

    Vous ne savez toujours pas ce que “trick or treat” veut dire ? Ne vous inquiétez pas, nous vous offrons par pur plaisir 19 mots Halloweeniens que vous devez connaître pour bien célébrer cette fête. Essayez de comprendre l’explication en anglais avant de chercher la traduction à la fin de cet articule. Il ne reste plus trop de temps, préparez-vous ! 😉

    1. Ghost: The soul of a dead person, usually they appear as a floating, transparent shadow of this person and can go through walls

    2. Boo! : It’s the sound ghosts make when they scare somebody off

    3. Witch: Usually women who are supposed to have magical powers and typically live in their little houses in the woods with their cat and fly on a broom

    4. Broomstick: The broomstick is the part of the broom where the witch would sit on when she flies around

    5. Spider: Small animal with six or eight legs, there are harmless ones and dangerous ones, they usually sit in their sticky web and wait for insects to get stuck in it

    6. Coffin: It’s the box in which a dead person is buried

    7. Pumpkin: Big orange-yellow coloured fruit that grows on the ground and has a lot of seeds inside, you can make delicious soups from them!

    8. Mummy: The ancient Egyptians used to embalm the bodies of a dead person or even animals, you call them mummies

    9. Trick or treat: Kids say “trick or treat” when they go from house to house on Halloween in order to get sweets. If you don’t give them treats they’ll punish you with one of their tricks

    10. Costume: When you dress up on Halloween you wouldn’t wear your usual clothes but a costume in order to represent somebody or something else. Good costumes are, for example, if you dress as a witch, a mummy or a ghost!

    11. Midnight: It’s like the happy hour for ghosts, at exactly 00:00h they come out and spook people

    12. Skeleton: The complete structure of bones of an animal or a person

    13. Spooky: When something is strange and frightens you. You can be scared of something spooky, like a ghost for example

    14. Sweets: If you don’t want to be the victim of a Halloween trick, you’d better prepare loads of sweets for the kids

    15. Bat: Small animal that could be described as a flying mouse, they are active only at night time

    16. Jack O’ Lantern: Typical decoration for Halloween. It’s a lantern made out of a pumpkin, you just have to take out the inner part and carve a face into the outer part so that you can put a candle inside.

    17. Zombie: A dead person who is able to move, very slowly, usually they can’t talk and don’t have control of themselves

    18. Haunted House: A building where ghosts and other spooky creatures live. Usually weird things happen like windows and doors opening themselves or objects moving even though nobody touched them

    19. Superstition: A belief that, for example, something brings good or bad luck, or beliefs in magic because of occurrences that you can’t reasonably explain

    Ghost = Fantôme; Boo! = Boo! (bruit des fantômes); Witch = Sorcière; Broomstick = Manche à balai; Spider = Araignée; Coffin = Cercueil; Pumpkin = Citrouille; Mummy = Momie; Trick or treat = Farce ou Friandise; Costume = Déguisement; Midnight = Minuit; Skeleton = Squelette; Spooky = Effrayant; Sweets = Bonbons; Bat = Chauve-souris; Jack’O Lantern = citrouille d’Halloween vide avec une lampe dedans; Zombie = Zombie; Haunted House = Maison hantée; Superstition = Superstition

    BUTTON